Connectez-vous
Partager | 1561 vues 

Souffrance et cannibalisme dans une porcherie "paille-soleil"

Notez
Par : Kate Amiguet | Durée : 4min 50sec | Postée : 29/10/2017 | Chaîne : Animaux
Moins de trois mois après le dernier scandale au sein des porcheries, la Fondation MART publie de nouvelles images filmées ce samedi 28 octobre 2017 dans une porcherie modèle « paille-soleil » à Chanéaz dans le canton de Vaud. Elles dévoilent des animaux blessés, incapables de se tenir debout, en souffrance et en détresse, ainsi que des scènes de cannibalisme.
 
Vu l’état plus que préoccupant des cochons, MART n’a eu d’autre alternative que de contacter le service du vétérinaire cantonal, en composant le seul numéro d’urgence réservé normalement aux épizooties.
 
Le vétérinaire cantonal et son adjoint se sont rendus sur place où ils ont retrouvé les membres de la Fondation restés à la porcherie afin que le propriétaire, éventuellement prévenu, ne puisse venir débarrasser les animaux dans l’intervalle.
 
Avant de s’intéresser aux cochons, le vétérinaire cantonal a insisté pour voir les images de MART. Puis, hésitant sur les diagnostics, il est resté vague quant à la responsabilité de l’exploitant et incertain quant aux mesures à prendre

Or, bien que l'éleveur ait isolé les animaux blessés et malades, comme la loi l'y contraint, la gravité de leurs maladies et blessures n'a pas été prise en compte comme il se doit, et il n’est pas admissible de laisser des animaux dans l’état de souffrance que révèlent les images insoutenables de la Fondation MART.
 
Si l’éleveur ne peut prouver qu’un traitement était mis en œuvre pour soigner ses animaux -ce qui semble peu probable vu leur condition- on  est alors en droit d’imaginer que ce dernier a renoncé à soulager ses bêtes pour privilégier un agenda plus opportun pour lui de les abattre.
 
On aurait pu espérer ne pas trouver de telles scènes dans une exploitation de cette qualité, certainement labellisée et bénéficiaire de subventions.
 
Bien entendu, une fois encore, la Fondation va dénoncer le cas auprès des autorités compétentes, en recherchant elle-même le nom de l’exploitant que le vétérinaire cantonal a refusé de lui communiquer, malgré l’engagement initial de son adjoint.
 
C’est écoeurée, et avec une profonde tristesse, que la Fondation MART constate que la vie des cochons n’est pas près de s’améliorer, le rendement l’emportant toujours sur la bientraitance animale.

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

21.Posté par Anonyme le 06/11/2017 01:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment peut-on laisser souffrir ce cochon serieusement ? A croire qu il y aura une chance de guerison vu l ampleur de son abscè etc... Apres on s etonne de devenir vegetalien voir vegan! Pas s etonner! Faux arreter pour finir! Merci Mart!

20.Posté par Trommenschlager le 02/11/2017 08:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n y a pas des gens qui sont payer pour surveiller sa ?

19.Posté par M.Treppe le 31/10/2017 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces images sont insoutenables et malgré les commentaires de certaines personnes, je ne peux pas croire que cet éleveur respectait et soignait ces animaux convenablement. Leur état démontre des souffrances intolérables et ne datant vraiment pas d'hier.
Quant à l'office des affaires vétérinaires, je doute fort de son impartialité ainsi que de sa réelle volonté de mettre un terme aux situations de maltraitance qui lui sont dénoncées. J'en ai, hélas, fait récemment l'expérience...et je compte bien contacter d'autres sources !

18.Posté par Mme Bolomey le 31/10/2017 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aucun être sur terre mérite d'être traité de cette manière, humain ou animaux ...
Oui il y a des gens qui souffrent et bien sûr il faut les défendre mais les animaux eux sont sans défense contre la cruauté et de l'indifférence humaine.
Ce que je vois sur cette vidéo est parfaitement inacceptable et je suis choquée de la manière dont cette affaire est traitée par le service vétérinaire avec tant de minimalisme !

17.Posté par cormoran 821 le 31/10/2017 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces éleveurs qui pleurent parce qu’on les empêche d’exercer leur METIER ?
Mais quel METIER ? Remplir un boxe de petits cochons, les engraisser 6 mois puis les buter, ce n’est pas un METIER !

16.Posté par Ivo Délèze le 31/10/2017 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Paysans, arrêtez de faire les malins, de jouer les arrogants et de nous menacer ! Vous n’existez que parce que des gens comme moi paient des impôts qui vous subventionnent ! Alors mettez-la en sourdine, SVP

15.Posté par éleveur anonyme suite le 31/10/2017 11:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
au lieu de faire "eutanasié" la bête ? s'est en tous cas pas sérieux. je suis pas pour mme amiguet mais la, je trouve qu'elle a raison

14.Posté par éleveur anonyme le 31/10/2017 11:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis éleveur de porc et je respecte mes bêtes qui on tout ce qui faut pour vivre heureux mais je me pose une question: comment est-ce possible que le vétérinaire qui suit le cas que vous avez dénoncer n'a pas réagit et donnés des antibiotiques au

13.Posté par Jason90 le 31/10/2017 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attendez : la truie qui ne peut pas se lever et qui tombe a été garder UN MOIS dans cet état ? QUOI ?!

Et l’autre avec son hernie infecté aussi ?!? Il faux pas nous dire que le paysan ne savait pas qu’elles souffraient, s’est dégueulasse.

Il n’y a pas un veterinaire cantonale qui devrait faire un boulot, là ?¨ !

Pourquoi on le paie, lui ?!

12.Posté par Haricot Vegan le 31/10/2017 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’éleveur prétend qu’il voulait donner à ces cochons « une chance de guérir » ?! Les guérir pour QUOI ? Pour pouvoir les caresser avec amour, lui qui « aime » les animaux ?! QUEL GAG : il voulait surtout les garder vivants pour pouvoir les engraisser jusqu’au bout, et ne pas perdre un centime de barbaque, en se foutant complètement de leur DOULEUR !

11.Posté par wakantanka le 31/10/2017 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'état de santé des trois animaux démontre un manque de soin évident, et de longue durée. Les maintenir dans cette condition est absolument contraire à leur bien-être et ne trouve aucune justification valable, sauf celle de les garder pour finir leur engraissement et les envoyer à l'abattoir.

10.Posté par Christine le 31/10/2017 08:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’elevage en soi reste une pratique triste. Jamais on ne traiterait des chiens (pourtant très proches des cochons en termes de régime alimentaire, sociabilité et intelligence, comme on le fait pour les animaux de rente. Pourquoi finalement ??!

9.Posté par S. Studer le 31/10/2017 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis vétérinaire en France et quand j'entends l'éleveur prétendre que ses animaux étaient soignés, je ne peux pas laisser dire cela.
Un abcès aussi gros ne date pas du jour. Et nécessite d'être soigné quotidiennement.
On voit très bien que ce n'est pas le cas. Madame Amiguet a eu raison de dénoncer ces animaux.
Si cela avait été mon client je lui aurait conseillé d'euthanasier ses animaux depuis longtemps. Ils ont beaucoup souffert.
Moi qui croyait qu'en Suisse la loi était plus sévère qu'en France...

8.Posté par Mr. Bolomey le 31/10/2017 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je mangeais de la viande tous les jours et pensais qu'en Suisse les animaux étaient bien traités. Mais depuis une année et la publication de toutes ces vidéos, je dois dire que je suis dégoûté de voir que ce n'est pas le cas. J'ai fortement diminué ma consommation de viande parce que je n'ai plus la conscience tranquille sachant d'où vient cette viande et comment les animaux ont été traités.

7.Posté par Suzanne Vegas le 31/10/2017 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Même quand les éleveurs sont pris la main dans le sac, ils arrivent encore à nier et à se trouver des excuses, alors que les images de la fondation MART parlent d'elles-mêmes. Animaux soignés ? C'est cela oui.....
Messieurs les éleveurs, il est grand temps de vous remettre un peu en question, de vous comporter mieux avec vos animaux, sinon les consommateurs, vont finir par tous devenir végétariens...

6.Posté par Mark S. le 30/10/2017 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme M. Cornu, j'espère que mon commentaire ne sera pas censuré, comme c'est tellement souvent le cas avec les extrémistes...!
Courage à cet agriculteur, et félicitations à lui d'avoir ouvert ses portes à la télé pour montrer objectivement l'intégrité de son élevage, qui est effectivement exemplaire.

C'est tellement facile de filmer les 3 cochons malades, sur les 500. Sur votre vidéo, je vois 3 cochons en infirmerie, avec un bon body score (ils n'ont donc pas eu le temps de maigrir, ce qui signifie qu'ils ne sont pas malades depuis longtemps), dans de la litière parfaitement propre. Je ne suis pas spécialiste en cochons, mais nous apprenons durant nos études vétérinaires que les inflammations articulaires chez les porcs sont vite arrivées, douloureuses, comme on le voit sur le premier cochon, mais souvent aussi, bien traitées.

Quant au cannibalisme, il suffit d'une petite goutte de sang pour que les congénères viennent mettre leur groin dedans, comme on le voit avec le petit cochons qui en a après l'abcès du gros. L'absence de queue peut être un accident étant petit (la mère qui marche sur la queue du porcelet) ou simplement une malformation, comme j'ai déjà vu naître une vache sans oreilles, ou comme on voit naître des humains avec 11 doigts ! Quoi qu'il en soit, il n'y a pas de plaie ouverte à ce niveau.

Pour l'abcès, une petite blessure au mauvais endroit peut très vite se transformer en abcès, surtout chez des animaux comme des cochons, qui vont mettre leur groin dans la moindre petite blessure, après avoir remué la nourriture et mis le nez au sol, contaminant ainsi la plaie très rapidement.

Et pour les problèmes neurologiques, cela peut être une méningite, un problème vestibulaire, etc. Les symptômes sont impressionnant, mais cela se soigne souvent. Il suffit d'aller dans une clinique pour petits animaux pour voir des chiens avec un problème vestibulaire qui n'ont presque plus aucun équilibre, et qui sont parfaitement remis quelques temps après, sans aucune séquelle.

Sur 500 cochons, je dis que 3 malades, ce n'est pas grand-chose, et on voit sur la vidéo, que la litière est irréprochable.

Maintenant, regardez: http://www.latele.ch/actu l'épisode du 30 octobre 2017. On voit des cochons en parfaite santé, propres, dans une litière propre, avec parcours extérieur. Bref, rien à redire dans cet élevage.

Je trouve dégoûtant de votre part de faire des INFRACTIONS à la propriété privée, de FILMER uniquement les coins sombres et les animaux en infirmerie, mais encore pire, de PUBLIER ces vidéos, tournées en pleine infraction à la propriété privée, sans même discuter avec l'agriculteur pour connaître l'histoire de ces 3 cochons malades.
Vous faites des infractions à la propriété privée, et c'est INTERDIT. Vous ne montrez que ce que vous voulez montrer, afin de dégoûter les gens, pour inciter les autres de devenir comme vous, c'est à dire VEGAN. Je rarement vu plus tordu et hypocrite !

Regardez le nombre de propriétaires de petits animaux qui insistent avec des traitements lourds pour donner encore quelques mois à leur animal. Allez dans un hôpital, et regardez dans quel état sont les humains, surtout les personnes âgées. Eux, cela ne fait pas quelques jours qu'ils sont malades, mais des mois, voir des années, avec des douleurs atroces. Et personne ne dit rien.

Alors que justement, l'agriculteur le dit, il essaie de sauver ses cochons, mais s'il voit que c'est peine perdue, c'est l’euthanasie pour abréger les souffrances.

Voilà, courage à cet agriculteur, et j'espère que les gens qui regardent ces vidéos lisent aussi mon commentaire et celui de M.Cornu, ainsi que la vidéo publiée sur la chaine La Télé, afin de ne pas se faire manipuler et de voir les chose objectivement.

5.Posté par Jacquier Arlette le 30/10/2017 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis bouleversée de voir ces souffrances, depuis des années j'essaie de convaincre mon entourage de surveiller leur nourriture et d'arrêter de fermer les yeux sur une espèce de mondialisation qui pointe son nez dans notre pays et maintenant même en Suisse nous ne sommes plus à l'abri et la misère que connaisse nos animaux devient égal à ces pays qu'on dit "barbare"

4.Posté par Herminjard Pierre-Ph. le 30/10/2017 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En voyant ces images,cela me donne l'impression que cette ferme donne une bonne hygiène aux animaux, et comme suggéré, ils sont malade mais semble bien soigné, de la place une bonne litière.
Je trouve honteux de montré ce genre de vidéo en disant que ces animaux sont maltraité, ce qui semble évidement pas le cas. Je signale que l'on peut aller tous les jours dans les hôpitaux ou les EMS, de tourné une vidéo et voir des gens qui donne l'impression d'être mal soigné tout en étant pas le cas.
En espérant que mon commentaire ne sera pas censuré!
Et paix aux Hommes omnivores.

3.Posté par Séverine le 30/10/2017 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour le bien des animaux, il est conseillé de les laisser sortir et qu'ils bénéficient de lumière naturelle, ce qui semble être le cas dans cette porcherie. A force que Mme Amiguet fasse intrusion dans les exploitations, les éleveurs vont se cacher derrière des murs. Le bénéfice de telles images, est donc, à mon avis, contre productif.
Il est nettement préférable de laisser aux autorités compétentes le rôle de contrôle, je pense que les normes sont sévères dans notre pays.
Laissez les professionnelles faire leur travail. Le tapage médiatique n'apporte rien et maltraite les êtres humains !

2.Posté par Deppen Michel le 29/10/2017 16:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C''est incroyable ! Mais que fait le vétérinaire cantonal ? Est-ce que cet éleveur a une conscience et un brin de sensibilité ? Comment peut-on laisser des animaux dans cet état. Quelle honte ! Et on est en Suisse. J''ai honte pour mon Pays.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter