Connectez-vous
Partager | 1642 vues 

Décharge des Saviez : le jus de décharge de la honte

Notez
Par : Kate Amiguet | Durée : 4min 6sec | Postée : 28/07/2012 | Chaîne : Ecologie
DÉCHARGE DES SAVIEZ
La Fondation MART est révoltée par la méthode appliquée pour soi-disant assainir l'ancienne décharge des Saviez à Noville.
Depuis le 27 juillet, sur les bas marais des Saviez à Noville, juste à côté de la réserve des Grangettes.. une buse d'arrosage géante déverse des jus de décharge (nommés aussi lixiviats) dont  l'ammonium dépasse de 100 fois la concentration autorisée,
Il semble que la raison de cette pratique inadmissible est purement financière.
Nos autorités préfèrent donc polluer notre environnement plutôt que d'assainir une décharge dans les règles de l'art, à savoir en traitant les jus de la décharge à la station d'épuration du SIGE à Roche.
La Fondation MART trouve honteux d'arroser une réserve naturelle avec du jus de décharge toxique et demande aux autorités de mettre fin à cette pratique néfaste pour la nature et les animaux.
La décharge des Saviez a été exploitée par plusieurs communes de la Riviera et du Chablais depuis les années 1940 jusqu'en 1976 et son assainissement a été décidé en 2007.
La première phase de cet assainissement qui a eu lieu en 2010 a consisté à mettre en place 1200 mètres de parois étanches sur les flancs de la décharge pour l'isoler et tenter de préserver le canal et le marais d'importance nationale, d'une surcharge en ammoniac, et ainsi prévenir une eutrophisation des eaux et des sols.
Le système de drainage mis en place à ce moment-là devait permettre de recueillir les jus de la décharge et de les acheminer, en cas de concentrations élevées en polluants, à la STEP du SIGE à Roche pour qu'ils y soient traités; et si les jus ne contiennent pas trop de polluants, de les déverser directement dans la rivière l'Eau Froide à son embouchure dans le Léman…
On peut dès lors se demander si nos autorités savent que le Léman est une importante source d'eau potable…
Mais il s'avère que le déversement initialement prévu dans l'Eau Froide est exclu pour le moment, étant donné que les valeurs limites fixées par l'Ordonnance sur la protection des eaux sont largement dépassées, ce qui sera sans doute encore le cas durant de nombreuses d'années.
Le traitement des eaux contaminées à la STEP coûte environ CHF 169'000 par année. Ce qui parait dérisoire si l'on compare d'autres investissements comme la dernière ambulance achetée par Sécurité Riviera qui a coûté CHF 236'000... ou les fresques Charlie Chaplin sur les Tours de Gilamont qui ont coûté CHF 500'000 et  dont la moitié  a été financée par la ville de Vevey.
Pour écourter la durée de ce traitement, une deuxième phase d'assainissement a été convenue d'entente avec le Service des eaux, sols et assainissement du Canton de Vaud. Cette nouvelle phase n'a pas pour but de limiter l'impact de la décharge sur son environnement, mais de réduire les coûts de son assainissement.
Elles ont choisi pour cela un procédé d'aspersion qui consiste à asperger les arbres, la végétation, les sols et toute la faune alentour avec du jus de cette décharge qui est entourée de tous les côtés par des réserves naturelles, dont celle des Grangettes.
Il est prévu d'asperger 100 m3 de jus toxiques 5 heures par jour et 7 jours sur 7, sur une surface de 4'500 m2 autour de la buse géante prévue à cet effet.
Le jus qui sort de cette buse contient des doses d'ammonium 100 fois supérieures à ce qui est toléré pour le déversement dans les cours d'eau.
Son inhalation peut provoquer des problèmes respiratoires; son contact avec la peau, les yeux ou les muqueuses, des rougeurs; et son ingestion, des nausées, des maux de gorge, et des vomissements.
On peut dès lors s'interroger sur les différences de traitements. D'un côté des panneaux qui mettent en garde la population de ne pas s'approcher de la zone arrosée. Et d'un autre, des autorités qui autorisent que végétation et animaux sauvages soient aspergés avec des substances toxiques.


1.Posté par Negroni Sebastien le 08/08/2012 01:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
Le jus qui sort de cette buse contient des doses d'ammonium 100 fois supérieures à ce qui est toléré pour le déversement dans les cours d'eau. allez voir le lien ... notre vie ne vaut pas une decharge

2.Posté par .Pitton - Tauxe Irène le 13/08/2012 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est tout simplement scandaleux ! En lisant cela, je me pose la question de savoir ce qu'il en est de nos décharges lausannoises et des communes environnantes. Peut-être y aurait-il une explication aux émanations chimiques et puantes qui se répandent parfois,
pour ne pas dire souvent sur certaines zones de la ville.

3.Posté par dufresne candice le 13/08/2012 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HONTE! les grangettes=zonenaturelle=promanade de tous les jours pour nos chevaux sur les chemins equestres bientot asperger avec les jus toxiques!HONTE!

4.Posté par Mayor Gérard le 11/11/2012 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces gens sont irresponsables. Nous ne pouvons clairement plus faire confiance à nos autorités. Nos brillants élus devraient plutôt arroser leur jardin avec ces jus... On en serait plus vite débarrassé !!

Nouveau commentaire :
Twitter