Partager | 8904 vues 

DERRIERE LES PORTES : la réalité sur les conditions d'élevage en Suisse

Notez
Par : Kate Amiguet | Durée : 51min 29sec | Postée : 01/01/2014 | Chaîne : Animaux
FONDATION MART  http://www.mart.ch/

Au pays du "propre en ordre", qui se targue d'être doté de la législation de protection des animaux la plus sévère au monde, la réalisatrice est allée filmer derrière les portes des exploitations animales vaudoises, fribourgeoises et valaisannes.

 

Entre 2009 et 2010, elle a sillonné les trois cantons pour témoigner d'une réalité que beaucoup de gens ignorent sur les conditions de vie des animaux de rente: entassés, enfermés dans l'obscurité totale, nourris de pourriture, entravés, blessés...

L'image du paysan "qui aime ses bêtes", ainsi que celle des grands distributeurs qui prétendent, de nos jours, jouer le carte éthique, en ressortent écornées.

 

La dernière porte que Kate a ouverte est celle de l'abattoir, où les animaux terminent leur vie, souvent égorgés alors qu'ils sont encore conscients.


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par Marie-odile le 04/12/2016 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excellent film, très bien documenté. Le chiffres du massacre évolue hélas tellement vite qu'il est déjà dépassé.... Sinon, bravo

21.Posté par Alex le 25/11/2016 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Par rapport au manque de personnel à l'office vétérinaire cantonale. Si chaque vétérinaire ou du moins une partie d'entre eux consacrait un jour bénévole à travailler pour cet office je suis certain qu'il y en aurait largement assez, voila qui serait une excellente action de la part des vétérinaires réellement amoureux des animaux et moins de leurs portes-monnaies.

20.Posté par Vivi le 06/11/2016 19:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Je voulais vous remercier pour ce reportage. Je pense qu''il faut dénoncer ces élevages que les paysans doutent vieux ou non il faut arrêter avec cette maltraitance. Pourriez-vous me contacter en privé svp.

19.Posté par olivier le 21/03/2016 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela fait un moment que je recherche des informations sur la situation suisse. On trouve facilement des données et images d'ailleurs, mais pas si facilement de Suisse. Un grand merci. Un énorme merci à votre travail. Les gens qui me répondent "oui mais c'est pas en Suisse ça. On voit toujours les vaches dans les champs" ne pourront plus se déculpabiliser. Merci encore.

18.Posté par Monîque zurich le 08/03/2016 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Des laches qui profitent sur des animaux sans décence
Ils vont crever comme ils le merite
Tout se repaye dans la vie
Viendra leur tour à ces crevures de gens
Monique

17.Posté par Jacquier Arlette le 31/01/2016 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour ce film car c'est vrai c'est la réalité et je l'ai partagé sur facebook, malgré le fait que je sais que 3/4 des gens ne vont pas le regarder. Chaque fois que j'en ai l'occasion j'en parle autour de moi, je ne permets aucune moquerie. Je n'ai pas d'enfant, mais je suis végétarienne depuis toute jeune, j'aime trop les animaux, et, pour ceux qui ont une famille et qui s'amuse de mes arguments, je ne peux m'empêcher de leur demander s'ils ont eu des enfants, c'est parce que dans leur immeuble les chiens étaient interdits....??? encore bravo et continuons c'est important.

16.Posté par Jacquier Arlette le 07/01/2016 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ma prière - respectons les animaux -

15.Posté par huet le 23/09/2015 22:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo a vous !!!!!!ce soir j'ai trouvé un site dont je rêvais. Merci encore de ce que vous faites comme reportage et enquête c'est respectueux. Bravo

14.Posté par huet le 23/09/2015 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je veux exprimer la haine contre ces méthodes inhumaines...Merci si je peux m'exprimer sans Facebook ou twitter mais j'ai la haine contre ces méthodes ancestrales et chez nous en France les ministres ne s'interressent pas car l'argent !!!!!!!!!

13.Posté par huet le 23/09/2015 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arrêtez ces horreurs

12.Posté par Kate Amiguet le 15/09/2015 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Concernant vos commentaires comme quoi il n'y a aucune preuve que ces images proviennent de Suisse :

Mais bon sang, ouvrez les yeux ! Il y a en a partout autour de vous. Les exploitations montrées dans ce film ne sont pas des cas exceptionnels, mais bien la réalité de 90 % de élevages en Suisse romande.

Il faut être aveugle, pour passer tous les jours devant ces halles avicoles, étables, ou porcheries pour ne pas les voir !

Faut-il encore avoir le courage d'aller voir ce qui se passe derrière les portes de ces camps de la mort.....

Faites-le, au lieu de remettre en cause mon intégrité, et plus grave, le sort des animaux.
Vous constaterez alors par vous-mêmes que ce film ne montre que la triste réalité des animaux de rente de ce pays.

11.Posté par Astrid le 14/09/2015 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Anny Mary http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Il-vend-de-la-viande-douteuse-pour-6-millions-22856753
Vous doutez encore que ces images ont été tournées en Suisse?

10.Posté par maillet le 07/09/2015 21:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvres animaux.l être humain es stupide et con.pour faire souffrir des animaux.j ai honte de l espèce humaine sa me degoute.

9.Posté par Regine le 03/09/2015 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui se passe dans les abattoirs et les élevages EST effroyable, que ce soit en Suisse ou ailleurs. La souffrance des animaux n'a pas de frontière. On ne souffre pas mieux ou moins bien... Les locaux des abattoirs en Suisse sont peut-être plus aseptisés pour le confort de ceux qui y travaillent mais cela n'enlève en rien la torture, la souffrance, la peur que subissent ces bêtes. En quoi être vegan est mal? En quoi vouloir le bien-être d'êtres vivant est mal?
Pour ma part je félicite Kate pour ce documentaire, pour son courage à filmer cette réalité bien cachée à nos petits yeux et nos petites âmes sensibles. Cessons l'hypocrisie.

8.Posté par Kate Amiguet le 24/08/2015 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Anny Mary :
Je ne peux tolérer vos propos qui sont diffamatoires.

Pour reprendre vos commentaires :

1) Anny : La voix-off précise que les éleveur bâtissent un terrain extérieur pour toucher des contributions d'Etat mais que neuf sur dix ne présentent aucune souillure et ne sont par conséquent, pas utilisé. D’où provient ce chiffre de 9 sur 10 ?

Kate : Et bien sachez que durant 2 ans, j'ai sillonné la Romandie. Je ne me suis pas amusée à compter précisément le nombre d'élevage que j'ai vus. Mais j'en ai vu suffisamment pour établir des statistiques et me permettre de dire ce que j'ai dit.

2) Anny : Ont-il été dénoncé?
Kate : Les cas de maltraitance ont été dénoncés. Mais les autorités n'ont guère bougé pour diverses raisons (l'éleveur âgé à qui on ne va pas imposer de nouvelles structures, des cas pire ailleurs, du copinage, etc).

3) Anny : Je me demande surtout, pourquoi tous les lieux de tournage bénéficient-ils de l'anonymat? Ces lieux ont-ils au moins été dénoncés aux autorités? Révéler au grand public les lieux précis dans lesquels ses images ont été tournée pourrait être un moyen de pression, peut être encourager à un boycotte ?

Kate : Oui mais cela donnerait également lieu à des plaintes ou des procès. Vous pensez bien que les personnes qui ont pris ces images n'ont pas été les bienvenues....Boycotter comment ? Ils amènent leurs animaux à l'abattoir. Et là, une fois les carcasses découpées et dans les grandes surfaces, y a pas le nom de l'éleveur ni les photos des lieux insalubres dans lesquels ils ont passé leur courte vie de misère.... Soyez un réaliste et logique !!!

4) Anny : Bref ce "documentaire" a des relents de propagande vegan.
Kate : Evidemment que nous prônons le véganisme. C'est la seule façon de se nourrir sans faire souffrir les animaux, tout en contribuant à protéger la planète. Mais si vous aviez regardé le film dans son intégralité, cela vous aurait épargné ce genre de commentaires totalement à côté de la plaque.

5) Anny : Faire un si grand travail pour ce documentaire et réussir a passer totalement a côté du message qu'il devrait transmettre...J'en viens à douter que ces images ont réellement été tournée en Suisse.

Kate : ah bon parce que selon vous c'est quoi le message à transmettre : continuer à bouffer de la bidoche car tout le reste n'est que garniture ??? Et OUI ! TOUTES les images de DERRIERE LES PORTES ont été tournées en Suisse. Peut-être chez vous ? Cela ne m'étonnerait pas au vu de vos commentaires clairement en faveur de l'exploitation des animaux...

7.Posté par Anny Mary le 24/08/2015 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien que le sujet soit extrêmement important, et qu'il soit nécessaire de sensibiliser la population aux problèmes d'élevage, je me pose des questions sur la légitimité de ce "documentaire". En effet, il maque grands nombres d'informations, pourtant essentielles. Par exemple, lors du passage qui concerne l'élevage des poules. La voix-off précise que les éleveur bâtissent un terrain extérieur pour toucher des contributions d'Etat mais que neuf sur dix ne présentent aucune souillure et ne sont par conséquent, pas utilisé. D’où provient ce chiffre de 9 sur 10 ? Est-ce une moyenne ? Combien d'élevage l'équipe a-t-elle visité en tout ? Est il possible de faire pression sur ses éleveurs? Ont-il été dénoncé? Peuvent-ils se faire retirer leurs contributions?

Je me demande surtout, pourquoi tous les lieux de tournage bénéficient-ils de l'anonymat? Ces lieux ont-ils au moins été dénoncés aux autorités? Révéler au grand public les lieux précis dans lesquels ses images ont été tournée pourrait être un moyen de pression, peut être encourager à un boycotte ?

Bref ce "documentaire" a des relents de propagande vegan. Il vise simplement et uniquement a effrayé et convaincre les plus simples d'esprits que les consommateur de viande sont diabolique. Il ne relève en rien du véritable journalisme d'investigations visant un transfert massif et complet d’informations pouvant alors amené, peut-être, à un réel changement.

Faire un si grand travail pour ce documentaire et réussir a passer totalement a côté du message qu'il devrait transmettre...J'en viens à douter que ces images ont réellement été tournée en Suisse.

Anny

6.Posté par Gerard le 01/09/2014 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne mange pas trop de viande, mais il faut arrêter d'acheter la viande chez le grand ou petit magasin; faut aller direct chez les paysan, coir comment il tiennent leurs animaux et si bien acheter. Désosser et découper n'est pas trop difficile et après en mettre dans le freezer pour en manger plusieurs fois. clair que cela donne du boulot

5.Posté par Cathy le 13/10/2012 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis Française, et je travaille en France dans les services vétérinaires (Ministère de l'agriculture)...
Si j'ai reconnu des similitudes vis à vis de la France, je peux vous dire plusieurs choses :
1) porcs, c'est comme chez nous. Mais il existe aussi dans mon petit département des élevages de porcs en plein air... (dans le village à côté du mien)
2) je n'ai jamais vu des vaches entravées, ou queues attachées.
3) poules pondeuses : mon département très rural a encore la chance d'avoir de petits élevages (fermiers) qui vendent leurs productions : les poules pondeuses gratouillent la terre, les poulets sont élevés en liberté (la chair est bien plus ferme que celle des poulets élevés en batiments, et qui coutent 3 fois moins chers)
4) j'ai eu le courage de travailler en abattoir (contrôle de l'hygiène de l'abattage, et SURTOUT......... contrôle de la protection animale). Un jour un abatteur avait décidé de ne pas anesthésier les moutons, les agnelets... ils ont vite changé d'avis devant ma détermination à leur dresser un procès verbal...
5) les images que j'ai vues de l'abattage correspondent à ce que j'ai vécu : beaucoup de réflexes médullaires après "l'anesthésie", ce qui ne veut pas dire que l'animal est conscient.
en France, il y a ce que l'on appelle la "conditionnalité des aides", où la protection animale est un facteur important. Des aides peuvent être supprimées en cas de maltraitances (non conformité à la réglementation en vigueur). La réglementation en vigueur reste ce que l'Europe en a fait... des normes pour les élevages intensifs, qui ne sont pas satisfaisantes à mon sens au regard de votre film, très bien fait.... devoir de réserve d'un fonctionnaire français, je n'en dirais pas plus.
Je ne défends personne... je ne mange que très peu de viande, car par chance dans mon département, je sais d'où la viande vient, et comment les animaux ont été élevés et abattus. Je peux donc choisir si j'y mets le prix. Ou alors je mange du tofu et des haricots...
Tant qu'il y aura de la demande, il y aura ce genre d'élevage... hélas......

4.Posté par g le 07/08/2012 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je les aimes telments je veu pas quil soufre!!!!!!

3.Posté par g le 07/08/2012 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c horrible jai trop mal jai envie de tous les sauvé
justice sera faite en pireeeee c tous que je souhaite de tout mon coeur

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter